Tête à tête 2001. laiton argenté, peau de chamois, 23 x 17 x 3 cm



Ce travail part  d’une réflexion ancrée dans la quotidienneté, les circonstances et les rencontres.

En effet, depuis que j’ai des relations avec les gens d’ici, je me suis faite à l’usage qui consiste à se faire la bise, avec le fait d’entrer un instant en contact avec autrui, à cette coutume qui est une invitation à la proximité et qui m’avait étonnée au départ tant, chez nous, la distance physique reste toujours présente.

Cette distance réduite l’espace d’un moment me fait-elle me sentir plus proche avec la personne ? La distance invisible qui nous sépare des autres est-elle une limite immuable ?

Ce sont ces questionnements qui m’ont conduit à réaliser cet objet, conçu comme une mise en forme de cet intermède du quotidien pendant lequel nous nous rapprochons des autres jusqu’à les embrasser.

min jisook

CV & ContactCV_contact.html
TRAVAUX /garde_page.html