Sommet de la fontaine, 2007. Installation bois, moteur de fontaine, eau, 23 23 130 cm 

Sur un socle est placé un petit goutte d’eau apparu et disparu à travers d’un trou au milieu, à l’aide d’un moteur de fontaine installé dans ce socle.  Le jet d’eau de fontaine jailli d’intérieur  jusqu’au extérieur du socle. visé le jet d’eau au milieu de socle, on voit dans un instant le plus haut d’une fontaine. Cet instant sculpture placé sur un socle lui donne l’aspect d’un classicisme alors que sa fragilité apparente exprime son opposition à une sculpture de type méditative.


Sommet de la fontaine, je regardais sans conscience une fontaine située près de chez moi en suivant son mouvement projeté vers le ciel et, au bout de la fontaine, je voyais une petite goutte d’eau qui dansait un tout petit instant. Et un autre jet d’eau resté, en dansant, dans le fugace du moment et un autre, encore et encore… Le saut dans le vide? Le moment est bien fugace mais il est intense. Je voulais représenter par ce travail la fragilité de l’instant, peut-être physiquement mais au-delà de cette apparence d’éternité, de sentimentalité.

min jisook

CV & ContactCV_contact.html
TRAVAUX /garde_page.html